En ce premier dimanche de 2020, j'ai appris (et vécu) une incroyable histoire que je me devais de vous partager.
Comme chaque dimanche (ou presque), je suis allé me promener en forêt. Bien que la balade fut joviale et agréable car accompagnée d'un magnifique soleil, je n'y suis pas allé au petit bonheur la chance. J'avais pour une fois un but bien précis (autre qu'espérer tomber sur des bolets ou sur le dahu).
Comme l'a imagé mon croquis ci-dessus, je suis parti à la recherche d'Une grotte. cachée sur le flanc d'une vaste colline située en pleine forêt de conifères fribourgeoise.
Cette grotte, ce n'est ni l'oeuvre de la nature et encore moins celle d'une créature mystique des bois. Elle n'est due qu'au travail acharné d'un homme qui, durant plus de 20 ans, la creusa seul à la massette et au burin.
Cet homme, c'est Maurice. Il fût connu dans la région pour être tout à fait unique en son genre et plutôt extraordinaire. Se baladant quasiment toute l'année en chemise et à pied nu, il était un enfant dans un robuste corps d'homme. Muet et malentendant, il était aimé de tous pour sa simplicité et sa gentillesse. Passant tout son temps dehors, il connaissait les chants des oiseaux ainsi que tous les arbres de la région. Un homme des bois comme il n'en existe plus beaucoup.
Un beau jour, Maurice s'est mis en tête de creuser un tunnel partant de la forêt et débouchant au bord du lac de Neuchâtel, situé à... 4km de là. Un projet impensable pour tous, sauf pour lui. Vingts années durant, il creusa la roche en secret, allant même jusqu'à emmener les déblais à des centaines de mètres de là pour ne pas être grillé par des promeneurs ou autre cueilleurs de champignons.
Au bout d'un moment, il réalisa que 4000 mètres, c'était quand même un peu tendu. Il décida donc de stopper son chantier et de profiter de sa grotte telle quelle. Au fil du temps, il amassa des milliers d'objets en tout genre, récupérés un peu partout (déchetteries, chez des gens, dans la nature..). Il classa ces derniers selon des critères et un ordre bien précis ; ici les tuiles, ici les poêles, ici les céramiques... La grotte devint une incroyable caverne d'Ali Baba, remplie du sol au plafond des idées et des trouvailles de Maurice.
Bien qu'elle fasse environ 20 mètres de longs, je n'ai pu accéder qu'à environ un tiers de cette dernière. Le temps, les visiteurs et la météo ont fait s’effondrer les innombrables objets, bloquant ainsi le passage. Il n'empêche que ces quelques mètres furent amplement suffisants pour se rendre compte de l'incroyable atmosphère régnant en ce lieu. Je dois bien avouer que j'ai ressenti un mélange de fascination, de curiosité et d’incompréhension, ce qui ne me donne qu'une envie : revenir en ces lieux pour encore mieux explorer et comprendre l'esprit de ce sacré Maurice.
Voilà, c'était la petite histoire du dimanche. je vous laisse avec quelques clichés car je ne saurais retranscrire par écrit toute l’Étrangeté de ce lieu.
Merci à ma fidèle partenaire d'aventure en tout genre Géraldine overney ainsi qu'à Stefan Ansermet pour ses excellents guides des lieux mystérieux de suisse romande !

Back to Top